Choisissez la date et le créneau horaire de votre visite :

Réservez
Découvrez ce qu'en pensent nos visiteurs !
en

Impact de la téléphonie mobile sur la santé

Faut-il avoir peur de la téléphonie mobile ? Les rayonnements électromagnétiques liés à la téléphonie mobile représentent-ils un danger ?
Il est important de séparer les antennes du réseau mobile des téléphones eux-mêmes !
L’utilisation des téléphones mobiles ainsi que le déploiement des antennes relais soulèvent des interrogations quant à leurs effets éventuels sur la santé. Pour répondre à ces interrogations, de nombreuses mesures et études sont effectuées ; en laboratoire ou sur site réel, sur l’homme ou chez l’animal.

Film sur les manipulations effectuées à Orange Labs et présentation d’un banc de mesure : 

Un film présente les mesures effectuées par Orange Labs sur les taux d’absorption. Un bac de mesure humain est également présenté. Des chercheurs d’Orange Labs de Lannion effectuent régulièrement des mesures sur l’absorption par le corps humain des rayonnements émis par les téléphones mobiles. Ces mesures sont analysées afin d’obtenir le Débit d’Absorption Spécifique ou DAS, lié au téléphone mobile. Le Débit d’Absorption Spécifique mesure la puissance du rayonnement absorbé par le corps, exprimé en watt par kg (W/kg).

La différence majeure avec les autres technologies utilisant les radiofréquences (comme la télévision, la radio), c’est que le téléphone fait à la fois office de récepteur et d’émetteur. Or, non seulement c’est à l’émission que peuvent survenir des risques potentiels, mais en plus, l’appareil en question est collé aux oreilles.
En situation normale, les niveaux de puissance sont trop faibles pour que les radiofréquences soient dommageables. Néanmoins certaines situations « forcent » le portable à fonctionner à pleine puissance : téléphoner en marchant, téléphoner lorsque la réception est mauvaise, téléphoner lorsque le réseau est saturé.

Les antennes du réseau mobile émettent avec une puissance de quelques dizaines de watt en ville, leur éloignement fait que l’on reçoit une infime partie. Un portable dégage une puissance de 0,25 Watts. Néanmoins, l’exposition est bien plus importante avec un téléphone constamment collé à nos oreilles qu’avec des antennes loin au dessus de nos têtes !

À l’heure actuelle, aucun effet à court terme de l’exposition aux radiofréquences, que ce soit celles des antennes-relais ou celles des portables, n’a pu être mis en évidence. D’autres types d’études sont également réalisés, des résultats sont attendus. Le débat n’est pas totalement clos !
La téléphonie mobile est une technologie encore jeune. Le Ministère de la santé et les opérateurs invitent à une approche de précaution : éviter l’utilisation dans des zones de mauvaises réceptions, utiliser le portable avec modération, utiliser un kit main-libre; etc.

Les ondes et le spectre électromagnétique
Le terminal mobile
Le réseau mobile
4G / 3G / 3G+ / H+