Découvrez ce qu'en pensent nos visiteurs !
en

Apollo 11 : A la conquête de la lune

Un objectif jugé surréaliste…

Lors des années 1960, la course à l’espace fait rage et les États-Unis veulent frapper un grand coup après l’envoi du premier homme dans l’espace par les Soviétiques en 1961. John Fitzgerald Kennedy lance donc le programme Apollo avec un objectif très clair, mais jugé irréalisable et incertain pour l’époque : envoyer un homme sur la Lune avant l’arrivée de la Saint-Sylvestre 1969.

…qui a fait faire un pas de géant à l’humanité

S’en suivent alors de nombreuses missions, habitées ou non, pour permettre l’atteinte de ce fameux objectif de poser un pied humain sur la lune. Le 16 juillet 1969, la mission Apollo 11 avec son équipage, composé de Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, est lancée. Le voyage aller se fait sans aucun souci majeur, mais lors de l’arrivée dans l’orbite lunaire, une saturation de signaux de l’ordinateur de bord va créer des problèmes à l’équipage, qui fut dans l’obligation de se poser à  plusieurs km du point d’origine.

 

Après cette arrivée quelque peu mouvementée, l’équipe passera au total 21 heures et 30 minutes à la surface lunaire. Ils n’auront que 120 minutes pour rouler et marcher sur la Lune, soit la moitié du temps initial prévu, suite à leurs péripéties lors de l’alunissage. Tout cela n’a pas empêché Neil Armstrong de sortir la citation la plus connue du 20e siècle : « C’est un petit pas pour un homme, mais un pas de géant pour l’humanité. » L’objectif fixé par le président est donc atteint et retransmis par mondiovisions dans le monde entier. La suprématie des États-Unis ne fait plus aucun doute. Au-delà de la course aux étoiles, la NASA a également confié une mission scientifique aux deux anciens pilotes. La mise en place d’un sismomètre, d’un capteur de rayon cosmique, et surtout le prélèvement d’échantillons lunaires. Une autre tâche qu’ils ont accomplie à la perfection, car ils sont rentrés à la base avec une vingtaine de kilogrammes de roches lunaires.

Une aventure qui aura duré 195 heures au total et qui se solde sur une anecdote à la fois drôle, mais pertinente. Aussi puissant soit un pays, nul ne peut ignorer la loi, en particulier aux frontières. La roche lunaire, provenant d’un pays, ou en l’occurrence d’une planète étrangère, a été enregistrée à la douane.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_11
https://history.nasa.gov/ap11ann/kippsphotos/apollo.html
https://www.nasa.gov/mission_pages/apollo/missions/apollo11.html