Choisissez la date et le créneau horaire de votre visite :

Réservez
Découvrez ce qu'en pensent nos visiteurs !
en

Satellites pour téléphones satellitaires

Le besoin d’offrir à tous la possibilité de téléphoner de partout apparaît comme une évidence. Deux solutions permettent d’aboutir à ce service grâces aux satellites de télécommunication :
– Lancement de quelques satellites géostationnaires (36 000 km) en relation directe avec des postes téléphoniques de forte puissance, donc chers et encombrants.
– Lancement d’une constellation de satellites à défilement en orbite basse pouvant échanger avec des téléphones peu puissants, donc simples et proches des portables GSM.
Une vingtaine de projets naissent avec des financements privés, seuls trois iront à terme.

Iridium et ses 66 satellites à défilement :
Iridium est composé de 66 satellites lancés sur une orbite située entre 780 et 800 km. Ce réseau en difficulté financière survie grâce aux militaires, qui utilisent la 1/2 de sa capacité. Les postes Iridium ne pèsent que 300 gr et sont rapidement mis en action. En février 2009, un satellite Iridium a été détruit après une collision avec un satellite militaire russe, type d’accident particulièrement rare !

Thuraya

Thuraya et ses 3 satellites géostationnaires :
Thuraya, basé sur trois satellites géostationnaires, commercialise des services de téléphonie mobile à prix compétitifs dans 110 pays. Certains « portables satellitaires Thuraya » peuvent être aussi GPS, ils sont les plus petits et les plus robustes des téléphones satellitaires.

Immarsat et ses 11 géostationnaires :
Conçus initialement pour la marine, Inmarsat permet, avec 11 stationnaires, la téléphonie, le transport de données, le télex et la télécopie. Les terminaux Immarsat sont encombrants et le plus souvent loués.

Prototype d’Intelsat 5
Applications à l’aide des satellites de télécommunications