Choisissez la date et le créneau horaire de votre visite :

Réservez
Découvrez ce qu'en pensent nos visiteurs !
en

Le programme spatial Russe : Roscosmos

Des débuts difficiles

Après l’éclatement de l’URSS, chaque pays membre fut dans l’obligation de créer son propre programme spatial. La Russie a créé le 25 janvier 1992 la Roscosmos, plus connue à l’époque sous l’abréviation RKA, une agence gouvernementale dont l’activité est le domaine spatial civil. La RKA a connu des débuts très difficiles, notamment avec la récession économique qui va les contraindre à chercher des contrats avec les agences étrangères, comme la NASA afin de pouvoir continuer leurs activités.

Un changement de mission relatif à l’histoire

Avec un budget initial de 150 millions de dollars dans le début de ses activités, les programmes spatiaux semblent rester une utopie malgré la tentative de regroupement des entreprises travaillant dans le domaine spatial. C’est ainsi que pour rester viable, la société va entrer dans le domaine de l’aviation. Les missions se résument alors à l’observation à partir des satellites et de quelques sondes de l’espace et de la planète bleue.

Tir d’une fusée Soyouz depuis la base de Baïkonour

Ce n’est qu’avec l’arrivée d’un certain Vladimir Poutine, au pouvoir, que le programme spatial russe va véritablement décoller. En 2002, son budget passe la barre des 700 millions de dollars et va alors procéder à la rénovation de ses différents satellites. C’est un succès, car un engagement avec la station spatiale internationale voit le jour dans la même année.

De nombreux remaniements vont se produire peu de temps avant le second mandat du mythique président russe, mais le plus marquant restera le changement du directeur. L’agence avait été sous les ordres de Youri Koptev depuis sa création et elle sera désormais dirigée par Anatoly Perminov. Vladimir Poutine va lui-même exercer cette fonction pendant une certaine période de son mandat. Le principal changement réside également dans la séparation du pôle aéronautique et du pôle spatiale.

le vaisseau cargo progress

Le vaisseau cargo Progress

Au cours de la dernière décennie, les changements et remaniements furent monnaie courante. Les multiples incidents techniques liés à l’archaïsme des fusées et des satellites vont emmener de nouvelles modernisations incluant une hausse du budget également. En 2014, il est estimé à environ 7 milliards de dollars américains. La participation auxdifférents programmes internationaux en est la conséquence logique. Les Russes participent de plus en plus aux recherches dans la station spatiale internationale. Leur fusée Soyouz, qui a subi les mêmes reliftings que leur panoplie entière, va redevenir une référence en termes de capsule pour effectuer les différents voyages.

La partie russe de la Station spatiale internationale

La partie russe de la Station spatiale internationale

https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_spatial_de_la_Russie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Roscosmos
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronautique-programme-spatial-russie-croisee-chemins-43836/

Les activités UNE VISITE AU CŒUR DES TÉLÉCOMS, POUR TOUS