Choisissez la date et le créneau horaire de votre visite :

Réservez
Découvrez ce qu'en pensent nos visiteurs !
en

Le programme spatial Chinois : CNSA

Comme toute la Chine, l’administration spatiale nationale chinoise (CNSA) est en pleine mutation. Après avoir mis une vingtaine d’années à mettre au point ses outils, les projets et les succès affluent.

Une agence dynamique

Dotée d’une indépendance enviable en Chine et d’une spécialisation plus importante que ses homologues internationales, l’administration spatiale nationale chinoise possèdent un grand nombre de programmes en cours. La CNSA est en effet en charge de l’aspect technique de la conquête spatiale, alors que le Centre national des sciences spatiales s’occupe de toute la partie recherc

retour de l'équipage du Shenzhou IX

Retour de l’équipage du Shenzhou IX

he. Aussi, si le lancement d’une station spatiale habitée a été reporté, la multiplication des vols vers la Lune et Mars est d’actualité à court et moyen terme.

Une longue histoire, une création récente

Apparue en 1993, la CNSA est en réalité le résultat de près de 50 ans de recherches. Celles-ci ont débuté dès la prise du pouvoir par Mao dans les années 50. Aidés par les Russes, les Chinois vont construire leurs premiers missiles balistiques, avant de se lancer dans la conception d’un lanceur. Cette coopération existe encore aujourd’hui, puisqu’à l’instar des Européens, les spationautes Chinois sont entraînés dans la cité des étoiles de Moscou.

Le lanceur lourd Longue Marche 5 peu avant son deuxième vol (2017)

Le lanceur lourd Longue Marche 5 peu avant son deuxième vol (2017)

Longue Marche un lanceur national

Comme le Brésil aujourd’hui ou le Japon il y a quelques années, la Chine s’est attachée à développer son propre lanceur. Ceci autant dans l’optique de prendre une part de marché significative sur les lancements de satellites commerciaux, mais aussi celle d’être indépendante dans sa recherche spatiale. La fiabilité perfectible des lanceurs Longue Marche à leurs débuts et l’émergence d’acteurs privés a compromis l’aspect économique. Néanmoins, la Chine fait partie des deux nations dans le monde ayant un lanceur capable d’envoyer des hommes dans l’espace, avec les fusées Soyouz de la Russie.

Un positionnement original

Mise en orbite de satellites en lien étroit avec des technologies encore en phase de recherche fondamentale, projets de vols habités sur Mars, exploration de la Lune, la Chine semble en passe de réaliser ce dont les agences Russe et Américaines rêvent depuis longtemps. Des prouesses permises par sa capacité à conduire des projets très différents de front et à impliquer aussi bien des partenaires nationaux, qu’internationaux. Ainsi, le programme spatial chinois est un véritable outil diplomatique qui signe des accords aussi bien avec l’Australie, que l’UE.

Départ de l'équipage du Shenzhou VII

Départ de l’équipage du Shenzhou VII

https://fr.wikipedia.org/wiki/Administration_spatiale_nationale_chinoise
https://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_Marche_(fusée)
http://www.agences-spatiales.fr/category/actualite-agences-spatiales/agence-spatiale-chinoise/
https://www.science-et-vie.com/technos-et-futur/la-chine-lance-le-premier-satellite-quantique-7035

Les activités UNE VISITE AU CŒUR DES TÉLÉCOMS, POUR TOUS