Le site de Pleumeur-Boudou abrite, à partir de 1991, un musée des télécommunications.

D’une station spatiale à un centre de culture

1991 : un tournant pour le  Radôme

1991 marque un tournant dans la nouvelle vocation muséale du site. Ayant cessé toute activité depuis 1985, cette année-là, on adjoint au Radôme un nouveau bâtiment destiné à présenter un panorama complet de l’histoire des télécommunications. Le groupe d’architectes Melot / Bideau et associés, le conçoit résolument moderne, ouvert à la lumière, avec des lignes basses et futuristes qui viennent en signature visuelle de l’énorme sphère du Radôme.

Ses 3000 m² de surface sur plusieurs niveaux en font un lieu idéal pour apprécier pleinement les expositions permanentes et temporaires.