Un monument historique aux dimensions pharaoniques

Le Radôme, plus grand que l’Arc de Triomphe

50 mètres de haut, 64 mètres de diamètre, 200 mètres de circonférence. Par sa taille et son volume, le Radôme pourrait abriter l’Arc de Triomphe. L’énorme sphère est formée d’une simple enveloppe de tissu de dacron de 2 mm d’épaisseur, assemblée sous forme de bandes collées et recouvertes de caoutchouc synthétique (hypalon) perméable aux ondes radio électriques. La toile est gonflée d’air déshumidifié. Seule la surpression intérieure permet à la grande bulle blanche de tenir debout. Par tous les temps. Lors de l’ouragan qui a balayé la Bretagne en octobre 1987, le Radôme de Pleumeur-Bodou a résisté à des rafales de 190 km/h. Il faut dire que le colosse a des fondations solides : 6.000 m3 de remblais, 4.000 m3 de béton coulé dans une armature de 276 tonnes d’acier. Le tout enraciné dans le socle du granit breton.

L’antenne cornet PB1 : la grande oreille

Le Radôme a été conçu pour protéger PB1. Une antenne impressionnante : 34 mètres de haut pour 54 mètres de long. 340 tonnes d’alliage spécial de magnésium et d’aluminium assemblé au millième de millimètre. Une machine capable de pivoter sur elle-même à l’horizontal comme à la verticale. Son réflecteur-pavillon de 360 m2 en forme de cornet lui a valu d’être surnommé la “grande oreille”.