Avec les mobiles, Internet, la transmission instantanée de photos, de vidéos, de sons, nos usages bouleversent notre vie privée et le contrôle de nos données.

La connexion permanente et la vie privée

L'art de la convergenceLa numérisation des informations a permis de rendre compatibles et utilisables sur un seul et même appareil des types d’information qui demandaient jusqu’alors un équipement spécifique.

Le multimedia

Le micro-ordinateur est dans un premier temps devenu le point de ralliement de ces différents domaines. Le texte, le son, l’image fixe ou animée, les données de manière plus générale peuvent y être enregistrées, transformées, associées. Cette convergence fondée sur les dynamiques d’Internet et plus particulièrement du web a trouvé une dimension tout à fait nouvelle avec le développement de la mobilité.

La culture mobile

Le téléphone portable a en effet pris la place du micro-ordinateur comme point privilégié de la convergence. Le développement de la culture mobile alliée à la montée en puissance des réseaux rend en effet l’individu nomade de plus en plus communicant. Les appareils les plus récents permettent d’emporter tout un ensemble d’informations, d’images, de sons transformant le téléphone portable en un outil multimédia complet.

La mise en œuvre de la géolocalisation par GPS donne une dimension supplémentaire à cette dynamique en permettant de répondre aux questions posées par l’utilisateur en fonction du lieu où il se trouve ou bien tout simplement de retrouver son chemin. L’individu est donc connecté en permanence, le terminal mobile prenant une part de plus en plus grande dans sa vie quotidienne.

Et l’identité numérique ?

Cette imbrication amène à se poser la question de l’identité numérique de chaque citoyen. Comment préserver l’intimité, la vie privée. Avec l’émergence des smartphones simples et de très large diffusion, c’est à une véritable troisième naissance d’Internet que l’on assiste. Dès 2012, la majorité des internautes accède au réseau de manière préférentielle via les mobiles. Cela signifie que les usages sont à réinventer. Car toute l’expérience d’Internet est héritée d’une logique de bureau, productiviste, sans considération d’un contexte qui change à chaque instant pour l’utilisateur. Le contexte est complexe, il inclut de multiples paramètres comme le temps, le lieu, les personnes à proximité ou bien encore le contexte socioculturel.

Cette place grandissante signifie que la capacité de chaque individu à conserver le contrôle des processus liés à l’utilisation de son terminal mobile s’avère cruciale. Préserver le droit de chacun à mentir est donc l’un des enjeux de l’Internet mobile. Il s’agit de garantir à l’utilisateur la possibilité de garder le contrôle sur ses informations, de pouvoir cacher sa localisation, ou de pouvoir jouer sur certaines facettes de son identité…