Avant les premiers télégraphes, les enjeux de la communication sont de transmettre des écrits le plus vite possible par les moyens de transports connus.

La communication : le passage de l’écrit au code

L’« Âge classique », c’est la période pendant laquelle les grands réseaux se mirent en place pour permettre aux sociétés d’échanger à l’échelle de la planète des informations, précieuses, rares, mais qui n’en permirent pas moins d’ouvrir les cultures et les économies les unes aux autres.

Les limites du déplacement physique de l’information

Depuis l’invention de l’écriture, la communication passait de manière privilégiée par la transmission de l’écrit. Ainsi le cheminement des nouvelles était-il lié à la vitesse de déplacement physique de l’époque. Celle-ci ne varia guère dans les temps historiques avec pour maximum, atteint dès l’Antiquité, la vitesse d’un cheval lorsque ce moyen s’insérait dans un système de relais efficaces.

La transformation du mode d’échange des informations

La Révolution française marque une rupture majeure dans l’Histoire mais elle constitue également du point de vue des télécommunications un repère essentiel. C’est en effet en 1793 que pour la première fois, de manière coordonnée et régulière, une organisation permettant de transmettre l’information à une vitesse dépassant celle du déplacement physique est mise au point. Fait de bois et de corde, le télégraphe de Chappe préfigure l’âge classique des télécommunications car son succès est fondé sur un code et sur une organisation. Ces principes perdureront mais reposeront pendant plus d’un siècle sur d’autres bases matérielles à savoir le cuivre, l’électricité puis la première électronique des tubes à vide.

En un siècle, des débuts du télégraphe électrique aux premiers développements de la télévision, se met en place un système d’échange des informations qui modifie radicalement les modes de vie. Qu’il s’agisse de politique, d’économie, de culture, aucun domaine n’échappe aux effets de cette première révolution de l’information et de la communication.